En 2014, Alain Anziani avait pris l’engagement de créer un nouveau stade nautique à Mérignac, pour remplacer l’ancienne piscine Jean Badet qui date de 1971.

1er Vice-président de la CUB -devenue Bordeaux-Métropole – il a obtenu que le projet soit reconnu d’intérêt métropolitain, permettant ainsi la participation financière de la Métropole.

Le projet est en cours, avec des délais propres à ce type de grand équipement.

  • Il fallu le temps de la négociation d’un accord sur les charges respectives de la Métropole et de la Ville,
  • Ensuite une année de sélection des projets,
  • Le groupement lauréat a été sélectionné par le jury, ce choix sera entériné par un vote en Conseil municipal le10 février et en Conseil métropolitain le 14 février,
  • Les travaux débuteront en 2020 pour une livraison du nouvel équipement en 2022. La piscine actuelle demeurera ouverte durant les travaux
  • Cet équipement sera éco-responsable : il sera chauffé grâce à un réseau de chaleur alimenté en biomasse et géothermie.

Ce nouvel équipement comprendra 5 bassins (un de 50 mètres avec 10 couloirs de nage, un bassin nordique…) : la superficie du plan d’eau actuel sera doublée, ce qui permettra d’accueillir plus d’entraînements et des compétitions sportives de niveau international pour nos clubs, du sport santé en particulier pour les séniors, et d’offrir aux enfants mérignacais davantage de créneaux d’apprentissage de la nage dans le cadre scolaire.

De plus, des activités ludiques seront proposées (sauna, restaurant, jeux, terrasse extérieure…)

Combien coûtera le stade nautique :

  • le coût total de la construction est de 40 M€ : 20 M€ supporté par le concessionnaire, 20M€ supportés par la Ville (43% soit 8,6 M€) et la Métropole (57%),
  • Le coût global de l’équipement sur les 23 ans de la concession, englobant la construction, mais aussi le fonctionnement, sera de 80 M€,
  • Au total, la charge annuelle pour la Ville restera équivalente, ou légèrement inférieure, à celle de l’ancienne piscine Jean Badet, soit 1,7 M€ par an.